mercredi 29 août 2012

Ancient Warfare de la rentrée


Cela fait bien longtemps (presque deux ans en fait) que je n'ai pas glissé ici quelques mots sur la toujours excellente revue Ancient Warfare. Il est vrai que tous les thèmes abordés au fil des années ne m'intéressent de prime abord pas forcément. Le tout dernier numéro que j'ai reçu ce lundi déroge à la règle et m'a tout de suite emballé. Il est centré sur l'utilisation de la cavalerie dans la guerre antique. On y révise tout d'abord la croyance qui veut que la cavalerie n'ait eu que peu de rôle tactique à cette époque, en tout cas avant Alexandre le Grand, en s'arrêtant sur leur utilisation à Athènes et par les Celtes et on pourra arrêter de croire qu'elle ne servait qu'à des escarmouches ou au support de l'infanterie... oui, la cavalerie antique savait "charger" et combattre! On y apprend également l'utilisation finalement répandue de ce qu'on pourrait appeler une cavalerie "moyenne", intermédiaire entre la cavalerie légère et la lourde, les thureophoroi, du nom de leur boucliers longs.

A noter également un article sur la bataille de Alalia en -530 qui m'a moins passionné mais je ne suis pas un accro aux batailles navales...  plus intéressant pour ma part l'article sur la bataille de Taginea en 552 entre Ostrogoths et un Empire romain mourant.

Je vous conseille vraiment la lecture du débat de ce numéro: Blood, crowd and fear, qui revisite les différentes théories du combat d'infanterie de John Keegan à Victor D. Hanson, en passant par Philip Sabin ou encore Adrian Goldsworthy. Alors comment combattre en bon ordre dans un face à face sanglant et brutal? A lire, une excellente synthèse qui ouvre la voie à de nouvelles considérations. 

Pour terminer sur une note plus sombre, l'édito de ce numéro d'AW m'a apprit le décès de Peter Connoly à l'âge de 77 ans. Triste nouvelle (un peu tardive, l'évènement datant de mai!) que ce nouveau décès dans le monde des historiens antiques, après John Keegan voilà peu. Nous resteront les formidables illustrations de Peter Connoly et d'illustres ouvrages comme ce Rome and Greece at war dans lequel je suis comme par hasard en pleine lecture.

Arnaud


dimanche 26 août 2012

CR Marathon - GBoH


Moi, les Jeux Olympiques ça m'a donné envie de faire du marathon... enfin plutôt rejouer la bataille de Marathon! Alors ni une ni deux, je sors ma boite de Great Battles of Alexander et les pions du C3i n°1 dont est issu le scénario de la bataille et en avant! Je choisis le premier déploiement, celui de Mark Herman, pour une petite partie en solo.

Les troupes face à face

Pour jouer Marathon nous prenons la carte de la bataille d'Issos, le nord devenant le sud et vice versa. Du coup là sur la carte, les troupes athéniennes arrivent de l'ouest (de la gauche donc) afin de rencontrer les troupes perses à peine débarquées. Des modifications importantes interviennent en termes de jeu: le fleuve devient un ruisseau, sans aucune incidence sur les troupes et il ne reste qu'une seule déclinaison de terrain d'importance, au milieu de la photo (les niveaux 1 et 2 sont niveaux 1 et les niveaux 3 et 4 niveaux 2... si vous arrivez à me suivre!).

Miltiade et ses Athéniens après une bonne balade de santé jusqu'au champ de bataille!
Les Grecs choisissent une avancée lente qui leur permettent au mieux garder leur cohésion. En contrepartie les Perses réussissent à contourner en partie leur aile gauche.
Les Athéniens sont supposés avoir couru plus d'un kilomètre pour venir au contact des Perses. Mark Herman tempère cette croyance peu réaliste mais permet aux unités grecques une course du double de leur capacité de déplacement normale au prix d'une perte de cohésion. Ce que mes Athéniens font au dernier moment pour arriver au contact.

Contact!
Après deux activations supplémentaires, les lignes explosent, mais non sans perte pour les Grecs.
A la fin du premier tour de combats, les pertes sont finalement assez équilibrées.
Une fois les hostilités lancées, Miltiade utilisera systématiquement sa capacité de chef d'élite pour prendre l'initiative.
La déroute n'est pas complète mais le pauvre Datis commence à se sentir bien seul.
C'est la fin pour la "pauvre" armée perse qui n'a pas pu faire grand chose pour sauver sa peau.
Résultat final: les Perses auront tout de même réussi à dérouter deux unités d'hoplites.


Bon alors c'est clair que ce n'est pas le scénario de l'année: fort déséquilibré, peu d'options car peu d'activations (un seul chef par camp) mais encore une fois avec GBoH, la partie est une belle illustration des faits historiques. Cette partie me sert aussi à essayer de maitriser le système GBoH, non plus en SimpleGBoH comme j'en suis coutumier, mais bien en version originale et complète. Cela faisait un moment que je voulais m'y mettre et je pense que cela commence à être un peu fluide. J'espère avoir fait peu de fautes!

Je pensais pouvoir enchainer avec la version de la bataille par Richard Berg, malheureusement il me manque de nombreux pions de modules que je ne possède pas. Plus tard peut-être...

 Arnaud


mercredi 22 août 2012

Up Front, édition 2013!


Voilà une annonce qui va faire grand plaisir à nombre d'entre nous: l'éditeur canadien Valley Games vient d'annoncer une nouvelle édition pour le jeu de cartes tactique Seconde Guerre Mondiale culte: Up Front. Fort de son récent immense succès avec leur jeu D-Day Dice l'éditeur annonce que le jeu passera par les commandes via le site Kickstarter. Certains se rappelleront que les Américains de MMP avaient déjà fait cette annonce sans pouvoir concrétiser... espérons que cette fois sera la bonne!
VG annonce donc une nouvelle édition, aux graphismes revisités et aux règles "améliorées" mais nous aurons le temps de voir venir le projet, celui-ci devrait apparaitre sur Kickstater fin de cette année pour une sortie du jeu en 2013. Le créateur original, Courtney Allen, est toujours de la partie, gage de qualité certainement.


Pour ma part je vais suivre ça de très près!

Arnaud


lundi 20 août 2012

Empires aux Amériques des Jeux du Griffon


Une belle surprise m'attendait ce soir dans ma boîte à lettres (bon en fait j'ai dû me rendre à La Poste mais c'est moins classe dit comme ça!): le premier jeu des Jeux du Griffon, Empires aux Amériques, version française donc de Empires in America de Victory Point Games. Nous avions pu partager avec vous lecteurs de Dimicatio sur ce nouvel éditeur en devenir en janvier dernier avec l'interview d'Erwan.
Je ne reviens donc pas sur le programme des Jeux du Griffon car vous êtes assidus et donc tout cela est encore très frais dans vos esprits (ou alors op à la (re)découverte de l'interview, c’était ici). Puisqu'il s'agit d'une nouvelle édition d'un jeu existant je vais pouvoir m'adonner au jeu des comparaisons.
Tout d'abord à noter que Empires in America est, de ce que j'en connais, c'est-à-dire aujourd'hui 5 titres, le meilleur d'entre eux, IMHO bien entendu, comme ils diraient là-bas.

Déjà la première différence qu'on ne peut que noter c'est que le jeu vient en boite. Ce sera toujours quelque chose qui me manquera chez VPG, la boîte pour le jeu, ça parait bête comme ça mais tout de suite ça le fait mieux! (A ce propos je crois savoir que VPG devrait me combler puisqu'ils sembleraient en passe eux aussi de se mettre au format "boîte", après avoir incroyablement améliorés les composants de leurs jeux). Nous ne sommes pas encore en présence d'une boîte type jeu Deluxe de GMT Games mais c'est vraiment mieux que rien!
Une belle boîte artisanale
Ensuite le contenu: les règles, au même format que l’original... mais mine de rien en français (oui je sais c'est justement le but), les cartes à jouer, très légèrement plus grandes mais qui souffrent d'une découpe parfois irrégulières (et bien entendu en français), la carte du jeu est elle légèrement rognée sur les côtés, problème de format j'imagine, mais rien de grave pour la jouabilité. Un plus très agréable: une belle page A4 prenant le temps de nous expliquer qui sont les généraux présents dans le jeu. Clairement un plus par rapport à la VO. 

La carte,elle aussi entièrement en français
Pas mal la belle province vue de près! :)
Un peu d'histoire: très bien vu! (si vous voulez la voir en grand... et bien achetez le jeu!)
C'est la même chose... mais pour tous les allergiques à l'anglais!
Les pions qui arrivent sans grappe, ça fait du boulot en moins, merci le Griffon :)
Les cartes de dos...
... et un échantillon de face.
Voilà donc par le détail un petit comparatif des matériels. En fait on retrouve exactement la même qualité que pour le jeu original, disons une qualité semi-professionnelle pour laquelle on sent qu'on a mis beaucoup de passion. Quand on sait que le jeu est vendu 20,00€, on ne regrettera pas sa VO! On y gagne un jeu qui s'ouvre à la communauté francophone, en format boîte s'il vous plait. A ces conditions je ne vois pas comment passer à côté de ce très bel effort éditorial. Sauf peut-être, comme dans mon cas, où il va manquer l'extension du jeu pour pouvoir complètement laisser tomber la version VPG au profit de la VF. Mais certainement qu'on y songe déjà du côté des Jeux du Griffon!

Ajout du 24/08/2012: petit message des Jeux du Griffon suite aux questions sur la disponibilité des jeux:

Bonjour,

notre site internet n'étant pas encore tout à fait opérationnel, n'hésitez pas à nous envoyer un mail pour connaître nos jeux disponibles, leurs tarifs et les modalités de règlement :
email : tchikifr@yahoo.com
Jeux disponibles :
- Empires aux Amériques
- Forlorn Hope
- Levée en Masse
- Le pont d'Arnhem
- L'Aube des Morts-Vivants

Cordialement,
Les Jeux du Griffon

Donc pas d'hésitations, si vous voulez vous renseigner sur ces jeux avant même qu'ils ne soient proposés sur leur site, envoyez un mail au Griffon!

Arnaud

mercredi 15 août 2012

Autres nouveautés estivales


Après Justin à mon tour d'étaler au grand jour les jeux ayant rejoint mes étagères ces derniers temps. Après avoir initié un ami à la série Au Fil de l'Epée, celui-ci me parlait des deux jeux médiévaux édités dans les années 90 par Délires SARL. Etant totalement passé à côté de ces deux là et piqué d'intérêt, d'autant que les deux batailles couvertes sont très intéressantes (Bouvines et Arsouf), je me suis mis à la recherche de ces deux jeux. Quête réalisée grâce à deux sympathiques vendeurs du forum Strategikon, voici donc les deux jeux prêts à être joués.

Bouvines 1214, premier jeu de l'éditeur en 1994, en pochette.
Le matériel du jeu: une carte simple mais agréable, des règles bien rédigées et des pions très corrects.
Arsouf 1191 qui est finalement le troisième et dernier jeu de l'éditeur qui aura sorti Hohenlinden 1800 entre temps.
Matériel de facture très semblable à celui d'Arsouf.
Les silhouettes pour déployer la bataille rapidement.

Retournons maintenant à ma période de prédilection, l'Antiquité, avec ce Campaign Commander Volume III: Punic Island. Comme Justin j'attends pas mal de ce jeu. Malgré les cartes il ne s'agit pas d'un Card Driven Game au sens communément admis puisque chaque tour les deux adversaires doivent décider s'ils jouent une carte ou s'ils activent des unités sur la carte. Les cartes ne déclenchent donc finalement que des évènements ou des bonus ce que je trouve très bon dans le principe. Ne pas voir de points d'OP sur une carte, moi ça me fait du bien, c'est un peu de fraicheur apporté à un système que je trouve tourner un peu en rond... à croire que l'utilisation de cartes dans le wargame doit toujours obligatoirement être la même. A l'usage nous verrons mais je salue l'initiative de vraiment créer un nouveau système et non une simple déclinaison. A noter que ce jeu espagnol souffre d'une production assez moyenne, on retrouve ça et là jusqu'à des phrases en espagnol dans la version anglaise!

Du bon matériel dans l'ensemble... mais qui semble souffrir assez vite de la manipulation.

Et pour terminer un jeu d'un exotisme presque total pour ma part: Struggle for the Galactic Empire. Exotique car je ne suis pas un grand fan des wargames à thèmes sciencefictionnels que je trouve souvent moins engageants et à l'intérêt limité. Nous verrons ce qu'il en sera de celui-ci! J'ai passé le pas après la lecture de l'article fait dans Battles Magazine #3 (en passant, pour ceux qui serait passés à côté: celui-ci est téléchargeable gratuitement sur leur site). Ce jeu solo de Joseph Miranda devrait toucher ma table assez rapidement je pense. A noter qu'une nouvelle édition semble prévue courant 2013.



 Je ne sais pas vous, mais vu le temps qu'il fait ici, ce sera jeu plutôt que palmes et tuba! :)

Arnaud















samedi 11 août 2012

Nouveautés wargamistiques de l'été


J'ai cet été une petite fringale ludique. Voici donc le menu des jeux récemment acquis.

Coral Sea (Bellica Third Generation). C'est une vidéo de Marco Arnaudo sur Boardgamegeek qui m'a donné envie d'acquérir ce jeu. Je trouve le concept très intéressant de créer une série générique (Campaign Commander) pouvant se combiner entre plusieurs périodes. Le lien vers la vidéo de Marco Arnaudo ici

Punic Island (Bellica Third Generation). Autre jeu dans la série Campaign Commander, le thème me fait rêver. J'en attends beaucoup de celui-ci.

The God Kings (Compass Games). Un multi card-driven à la sauce antique, que demande de mieux le peuple ? La parfaite alternative à Sword of Rome ? C'est tout le mal que l'on souhaite à ce jeu dont le créateur est français. Personnellement, j'adore l'image de la boîte.

Bomber Command (GMT). Traitant des opérations dans le ciel allemand durant les nuits de 1943-1945, c'est particulièrement le système de jeu qui m'intrigue.

Cataphract (GMT) + Attila. Je le recherchais depuis longtemps ce titre contenant deux des plus belles batailles pour la série Great Battle of History: les champs Catalauniques et Darya.

Glory I (GMT). Le premier volume de cette série, dont j'ai déjà pu apprécier le troisième titre, n'est pas si facile à trouver. Or c'est chose faite maintenant et j'en suis ravi.

Justin

mardi 7 août 2012

Résultats du tournoi Labyrinth 2012



Merci à tous les participants pour leur prestation et leur bonne humeur durant le tournoi Labyrinth 2012. Un bravo spécial à Stéphane (Merlitho) pour sa brillante victoire issue d'une superbe maîtrise du jeu

Vous trouverez ci-après le déroulement du tournoi tel qu'il se présenta.

01. Introduction
Le tournoi Labyrinth 2012 a débuté le 26 mars de cette année.
En résumé, le déroulement du tournoi est le suivant : les parties se déroulent toutes sur le scénario Let’s Roll ! avec un deck. Les joueurs sont répartis en deux groupes de façon aléatoire. Durant la phase préliminaire, chaque joueur du groupe A affronte tous les joueurs du groupe B et réciproquement. Pour le classement général, les deux groupes sont réunis. Les quatre premiers se qualifient pour la phase finale à élimination directe.

02. Répartition des groupes
Groupe A / [prénom, (pseudo)]
Stéphane (Merlitho)
Eric D. (Eric Dufour)
Eric (Eric)
Groupe B / [prénom, (pseudo)]
Arnaud (Ardepe)
Alban (Alban)
Justin (Justin)

03. Phase préliminaire – tableau et classement
[Victoire avant l’expiration du deck donne 1 point ; victoire à l’expiration du deck donne 0.8/0.2]
Partie no.1
Groupe A/ US
vs
Groupe B/ JIH
Stéphane (Merlitho)
1.0
0.0
Arnaud (Ardepe)
Eric D. (Eric D.)
1.0
0.0
Alban (Alban)
Eric (Eric)
0.8
0.2
Justin (Justin)

Partie no. 2
Groupe A/ JIH
vs
Groupe B/ USA
Stéphane (Merlitho)
0.8
0.2
Alban (Alban)
Eric D. (Eric D.)
1.0
0.0
Justin (Justin)
Eric (Eric)
0.8
0.2
Arnaud (Ardepe)



Partie no. 3
Groupe A/ JIH
vs
Groupe B/ USA
Stéphane (Merlitho)
1.0
0.0
Justin (Justin)
Eric D. (Eric D.)
1.0
0.0
Arnaud (Ardepe)
Eric (Eric)
1.0
0.0
Alban (Alban)

 
Classement général


A
B
C
01
Eric D. (Eric D.)
3.0
0.60
2.0
02
Stéphane (Merlitho)
2.8
0.56
1.8
03
Eric (Eric)
2.6
0.52
1.8
04
Alban (Alban)
0.2
0.56
0.2
05
Arnaud (Ardepe)
0.2
0.52
0.2
06
Justin (Justin)
0.2
0.52
0.0

A = nombre de points. B = nombre des points obtenus par les adversaires battus, si 1.0 = 100%, si 0.8=80%, si 0.2=20&. C = nombre de points obtenues avec le camp joué deux fois. 

04. Demi-finales
Eric D. (Eric D.)/JIH vs Alban (Alban)/USA, victoire de Eric D. (Eric D.)
Stéphane (Merlitho)/JIH vs Eric (Eric)/USA, victoire de Stéphane (Merlitho)

05. Finale

Eric D. (Eric D.)/USA vs Stéphane (Merlitho)/JIH, victoire de Stéphane (Merlitho)
Stéphane (Merlitho)/JIH vs Eric D. (Eric D.), victoire de Stéphane (Merlitho)

Vainqueur du tournoi : Stéphane (Merlitho)


A bientôt pour un nouveau tournoi !

Justin 

lundi 6 août 2012

CSR Awards 2011: les résultats


Et voilà c'est comme l'Eurovision, tous les ans on recommence! Nouvelle fournée de jeux primés par le célèbre Charles S. Roberts Award. Petits commentaires donc pour ces résultats 2011.

Best Ancient to Napoleonic Era Board Wargame:
Sekigahara , GMT Games: pas mon choix (qui, vraiment par défaut, était A Few Acres of Snow). Ce jeu ne m'avait pas vraiment plu malgré des mécanismes certes novateurs mais la carte laisse vraiment trop peu de possibilités de mouvements, la manipulation des cubes mal aisée m'avait bien refroidi et enfin j'ai trouvé un thème pour ainsi dire absence pour cause de jeu très abstrait. Cette catégorie (ma favorite) est vraiment mal représentée et (je le dis tous les ans...) une période allant de l'antiquité à Napoléon, je trouve toujours ça étrange...





Best Post-Napoleonic to Pre-World War 2 Era Board Wargame: None But Heroes, MMP. No comment car je ne connais pas ce jeu qui démarre une nouvelle série sur la Guerre de Sécession chez MMP: Line of Battle.








Best World War 2 Era Board Wargame: No Retreat! The Russian Front, GMT Games. Ah bah voilà! Pour celui-ci je suis en accord avec le vote. Le très bon jeu de Carl Paradis est effectivement pour moi au dessus des autres titres proposés, en faisant abstraction de Where Eagles Dare, qui est le seul que je ne connaisse pas. Fighting Formations aura été une vraie déception malgré plein de très bons mécanismes, Nightfighter m'avait laissé de glace et Screaming Eagles pas convaincu du tout. Reste ce très bon No Retreat, faux jeu simple que j'apprends toujours à connaitre à chaque partie.



Best Post-WW2 Era Board Wargame: Lock 'n Load: Heroes of the Gap, Lock 'n Load Publishing. J'avais voté pour Phantom Fury: déjà parce qu'il s'agissait du premier jeu de notre Breton de Laurent Closier de chez nos Français de Nuts! Publishing mais aussi parce que c'était le seul que je connaissais dans la liste, n'étant pas un aficionado des jeux trop contemporains. Quant au vainqueur, là encore, je ne connais pas... encore.





Best Expansion or Supplement for an Existing Game: Advanced Squad Leader: Starter Kit Expansion Pack #1, MMP. J'avais voté pour le Battle Pack #4: New Guinea de Combat Commander: Pacific que je trouve vraiment très bon. Il est par contre rassurant je trouve de voir qu'un grand ancien comme ASL continue à convaincre et à plaire. Une très bonne chose!






Best Magazine Game ET Best Professional Game Magazine: Into the Bastards! - First tank battle, Battles magazine : je n'y ai jamais joué, je me garderais donc de tout commentaire. Mon choix s'était porté sur Breakthrough: Cambrai que j'aime toujours beaucoup. Je vais donné dans le chauvinisme en félicitant à la fois Nicolas Ridant notre Breton (encore et oui!!) et Battles Magazine qui d'ailleurs remporte encore le titre de meilleur magazine professionnel. Très beau doublé, bravo!!!




Les autres victorieux de l'année, que je ne détaille pas, faut d'intérêt me concernant:
Best Pre-20th Century Era Computer Wargame: Shogun 2 Total War
Best 20th Century Era - Modern Computer Wargame: Combat Mission: Battle for Normandy
Best Science-Fiction or Fantasy Board Wargame: Space Empires 4X, GMT Games
Best Science-Fiction or Fantasy Computer Wargame: Ravenmark
Best Desktop Published (DTP) / Print-and-Play / Postcard Game: The Battle of Halle 1806, LA Bataille ME Premier
Best Board Game Graphics: Where The Eagles Dare, MMP
Best Computer Game Graphics: Shogun 2 Total War
Best Amateur Game Magazine: Line of Departure
Best Historical/Scenario Article: To Script or Not to Script, that is the question? (Mark Herman C3i #25
Best Game Review or Analysis Article: Labyrinth, David Hughes

James F. Dunnigan Design Elegance Award: Adam Starkweather
Clausewitz Award HALL OF FAME: Ed Wimble
Voilà donc pour ces nouveaux résultats. Pas de grandes surprises et nous retrouvons toujours les ténors du hobby: GMT, MMP et Battles Magazine. Je ne sais pas ce qu'en pense la communauté française des belliludistes mais personnellement je trouve l'exercice de moins en moins excitant et intéressant, faute à mon goût à des choix de votes très limités.

Arnaud


vendredi 3 août 2012

Décès de John Keegan (1934-2012)


Même si ce n'est pas le genre de nouvelles que je préfère divulguer ici et puisque celle-ci ne fera pas les grands titres de nos medias, je tenais à partager ma tristesse à l'annonce du décès de l'historien britannique John Keegan, à l'âge de 78 ans. Je retiendrai de lui des lectures passionnantes, aux contenus aussi intéressants qu'aisés à appréhender, le fond et la forme en somme.

Pour en savoir plus je vous conseille la lecture de cet article du New York Times.

R.I.P.

Arnaud