jeudi 18 avril 2013

Lee vs Grant: une belle découverte


Bon alors voilà, quand j’apprends que le jeu Lee vs Grant est en fait quelque chose comme une première mouture du système de la série des Great Campaigns of the American Civil War (GCACW) de Joseph Balkoski, je ne me pose pas de questions et je m'en procure un exemplaire (à un prix très très modique soit dit en passant).
Première excellente surprise: le livret de règles est un véritable bijou de clarté et de précision. Quand on voit la qualité de certains livrets de règles de jeux sortant encore aujourd'hui on ne peut qu’espérer que les créateurs, développeurs et éditeurs sachent s'en inspirer tant il me parait difficile de faire mieux! Plus de 50 pages peut-être mais écrites seulement sur une colonne pour laisser la place aux notes de conception et aux exemples sur celle de droite, cela se lit très bien. De plus les règles complètes ne servent que pour le jeu en campagne, celles de base servant à jouer tous les scénarios plus courts.

Maintenant reste à savoir ce que ça vaut sur le terrain. J'ai donc pu jouer une campagne (avec les règles complètes donc) de seulement 3 tours afin de se familiariser en douceur avec le système. On y retrouve tout ce qui fera le succès des GCACW mais à une échelle un peu plus élevée (corps et divisions) et avec moins de micro-gestion ce qui finalement n'est peut-être pas plus mal. J'inclus là dedans l'absence de niveaux de fatigue, l'artillerie non prise en compte et un niveau de pions supprimé (plus de pions d'unités avec des chefs pour les commander mais juste des chefs et des marqueurs d'effectifs).

En route!
Absorbé par la partie je n'ai fait que peu de photos en cours, nous voilà donc quasiment à la fin de cette campagne courte
Après avoir brulé la gare et casser les voies de chemin de fer on voit le corps de l'Union barricadé dans son fort
Les gares brulent!
La situation en fin de partie
Cette situation en fin de partie peut paraitre étonnante: toutes les unités se sont massées à l'ouest de la wilderness, exactement à l'inverse de la réalité. La faute en fait à un scénario court qui oblige le joueur de l'Union à aller chercher les seuls points de victoire accessibles en si peu de temps à l'ouest, en brulant les gares et en détruisant les rails confédérées. Aucun doute que ce côté faussé disparait avec la campagne en 6 ou 9 tours où là l'Union sera bien obligé de tout faire pour tenter de prendre Richmond et ce en gardant un ravitaillement suffisant, soit par l'est.

Alors sur ce système je ne vais pas minimiser mon plaisir: il fut grand! Ce jeu est à mon goût tout simplement. Des règles claires, sans zones d'ombre, un système fluide, dynamique tout en étant toujours stimulant pour les deux camps, un matériel qui pour l'age n'a pas à rougir, une durée de jeu tout à fait abordable (gageons qu'en le maitrisant bien une campagne complète doit pouvoir se terminer en une grosse journée), en gros une très belle réussite que ce Lee vs Grant. Je ne peux que le recommander aussi bien aux habitués des GCACW qui vont pouvoir très vite appréhender les règles sans, je pense, perdre en intérêt, qu'à de nouveaux joueurs intéressés par ce conflit et cette échelle. 

Non vraiment je suis conquis, d'ailleurs à ce point qu'avec mon adversaire nous venons de débuter une campagne complète par vassal!

Arnaud

5 commentaires:

Berdzi a dit…

Merci Arnaud pour ce retour. Quelle durée cette partie en 3 tours ?

bir-hacheim a dit…

Bel enthousiasme pour un jeu, tu as bien raison, exemplaire en termes de rédaction et de mise en page des règles !
Des parties récentes m'ont amené à acheter GCACW finalement !
;-)

Arnaud Moyon a dit…

@Berdzi: on a mis 6 heures mais c'était notre première tentative donc on doit pouvoir être bien plus efficace.

@bir-hacheim: moi j'ai fait l'inverse mais finalement le plaisir reste intact :)

Anonyme a dit…

bonjour
pouuriez vous m'envoyer une copies des regles svp. je n'arrive pas à mettre la main dessus
Merci

Arnaud Moyon a dit…

Pas de souci, je viens de l'envoyer sur Anonyme@anonyme.fr ;)