dimanche 7 octobre 2012

Comprendre la guerre - Histoire et notions


Lors de ma petite balade hebdomadaire en librairie hier je suis tombé sur la dernière parution des éditions Tempus: Comprendre la guerre - Histoire et notions. On n'a plus besoin de présenter Laurent Henninger parmi les deux auteurs (le second étant Thierry Widemann) depuis que son nom apparait régulièrement dans la magazine Guerres et Histoire.

Voilà donc, au format livre de poche, ce Comprendre la guerre dont je viens de terminer la lecture. Oui déjà, car malgré ces quelques 200 pages l'ouvrage se lit très vite. Divisé en trois grands ensembles, le livre se compose de 50 courts chapitres abordant un aspect, problématique ou thème lié à l'histoire militaire, ceci après une courte introduction nous prévenant de son caractère "initiatique" destiné principalement au grand public, afin de lui donner quelques clés à la compréhension de ce domaine de l'Histoire.

N'étant pas un érudit sur le sujet mais ayant tout de même modestement déjà quelques unes des ces "clés", je dois avouer qu'à part quelques chapitres assez éclairants (La guerre et la ville notamment) je n'ai pas été particulièrement emballé par ma lecture. Pour ma part la faute à la structure même du livre. Avec seulement 2 à 3 pages sur chaque thème abordé on survole plus qu'autre chose et surtout l'on passe d'un sujet à un autre sans réel fil conducteur. Il me manque clairement dans ce livre le "récit", aucun fil conducteur ne venant accompagner le lecteur. Très peu de logique également dans les enchainements des chapitres: on passe par exemple de "Le terrorisme: un phénomène polymorphe" à "A quoi sert l'histoire militaire ?". Certes les deux sujets sont intéressants mais se succèdent sans aucune logique apparente. 

Une lecture qui peut sans doute être intéressante mais jamais passionnante. Dommage car avec l’apport d'une véritable structure littéraire, le livre aurait pu être un bon outil d'approche de l’histoire militaire, en devenant autre chose qu'une succession de théories et d'explications qui auraient méritées parfois quelques lignes supplémentaires d'éclaircissements.

Arnaud


6 commentaires:

Octobrun's a dit…

marrant, je l'ai vu hier dans un des bibliothèques de Sfameyr et j'ai hésité à le lui demander si je pouvais l'emprunter...du coup tu n'auras pas mon avis; désolé

sfameyr a dit…

@octo: tu aurais du.. je te l'aurais volontier prété
@Dimicatio: Alors si il y a une logique avec les 3 parties mais il est vrai qu'à l'intérieur de chaque partie cela peut sembler le foutoir. C'est court, et des personnes comme nous qui ont quelques bases peuvent se sentir sur leur faim. Mais c'est logique car nous ne sommes pas vraiment le public cible. C'est plus une initiation pour des incultes, des étudiants de première année , pour un lycéen ou une personne souhaitant explorer d'autres voies. D'ailleurs il est regrettable qu'il n'y ait pas de bibliographie pour chaque chapitre afin que ceux qui désirent aller plus loin puissent le faire. Dommage

Arnaud Moyon a dit…

Merci pour cet avis, que je partage. Je sais que le public visé est le Grand public mais même pour eux je pense que le livre va poser des problèmes: certains concepts sont abordés mais pas expliqués ce qui devrait gêner le novice. En gros: pas assez explicatif pour le novice et trop "foutoir" pour l'initié. Quant à la biblio je suis entièrement d'accord (et j'ai oublié de le noter dans mon ticket!).
De plus le fait que chaque auteur (qui sont d'ailleurs trois!!) ait écrit chacun leurs chapitres de leur côté ne doit pas aider à l'homogénéité de l'ensemble.
Dommage également.

sfameyr a dit…

Sinon une autre approche mais dans un parti pris identique (des petites notices courtes sur des idées reçues ou des images d'Epinal sur la guerre) il y a des guerres et des hommes - idées reçues sur 25 siècles de conflit. Cela se veut plus introspectif et plus ouvert sur le débat (exemple de fiche "on assiste au retour de la guerre") et il y a à la fin du livre une bibliographie. On trouve aussi quelques cartes et un extrait de débat entre Chaliand et le général Desportes. L'angle d'attaque est différent même si certains idées se retrouvent dans les deux livres...

David a dit…

Salut,

J'ai terminé le livre la semaine dernière. Trop synthétique, cet ouvrage est destiné au grand public. Pour vraiment interesser un public initié, les chapitres auraient du être développés et completés par une notice bibliographique. Dommage

Arnaud Moyon a dit…

Sentiment partagé, donc.