mardi 31 mai 2011

Compte rendu de la bataille d'Héraclée, SPQR (GMT)


Avec mon ami Hervé, nous avons récemment disputé la bataille d'Héraclée avec la règle 'simple' de ma série adorée Great Battle of History.

Nous voici donc, lui dans le rôle Pyrrhus Ier d'Epire, et moi dans le rôle de Publius Valerius Laevinus, consul en cette année 208 av. J.C.

Comme d'habitude, vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir.

C'est le matin, les lignes de bataille se font face. Les Romains sont proprement déployés. Le flanc droit de Laevinus fait face à la cavalerie emmenée par Pyrrhus en personne.

Sur son flanc gauche, Laevinius doit faire face à de nombreux fantassins lourdement armés. Notons qu'en plus d'une phalange imposante, le roi d'Epire dispose d'éléphants qu'il a placé derrière ses troupes. Le rôle des pachydermes, nous le verrons, sera considérable.

Laevinus décide de prendre l'initiative en faisant traverser la rivière à ses vélites.

Il faut dire que les auxiliaires de Pyrrhus se montrent particulièrement réveillés et habiles. Leur jet de pierre et leurs flèchent trouvent leur cible à chaque coup. Ces projectiles, seraient-ils guidés par Pluton ?

Dès lors, une fois le passage de la rivière assuré, le Consul romain attaque crânement sur son flanc droit. Son but est de paralyser la cavalerie de Pyrrhus et de tourner la phalange.


Pour ce faire, il bénéficie de l'aide de sa cavalerie qui avait franchi un gué éloigné à l'aube. Son arrivée dans la bataille gène Pyrrhus dont l'efficacité de sa propre cavalerie lourde (en orange) se retrouve fortement amoindrie. En général clairvoyant, le roi d'Epire avait cependant ramené ses éléphants là où la menace le guettait le plus (derrière la phalange).

Les Romains, qui n'ont jamais vu de tels bêtes, sont pétrifiés. Leur vaillance vacille. Ils ne feront jamais la différence sur cette aile

Ailleurs sur le champs de bataille, les troupes de Laevinius ne relâchent pas la pression. SPQR  ! Elles attaquent frontalement la phalange ainsi que l'infanterie de l'armée adverse.


La phalange est presque sur le point de céder. Malheureusement pour le Consul romain, la Fortune s'en mêle. Cette vieille catin a choisi son camp : les Romains ne passeront pas !

Au coeur des combats, Laevinius tente de conjurer le destin en haranguant ses hommes à l'image des Achéens sous les murs de Troye. Au centre et sur son flanc gauche, la situation est longtemps indécise.

Funeste présage ou coïncidence narquois,e c'est le moment qu'a choisi mon appareil photo pour planter. Solution d'urgence : un smartphone et c'est reparti. Par contre, la qualité est un peu moins bonne.

Reprenons donc. Partout, la confusion est totale.La poussière monte haut dans le ciel.


En s'en rendant à peine compte, le roi d'Epire finit par l'emportée... à la Pyrrhus. L'écart entre les deux camps est d'une dizaine de point seulement. Le sang a coulé, les dieux se sont régalés. Les joueurs aussi, mais pas pour les mêmes raisons; tous les ingrédients étaient réunis  pour une merveilleuse soirée : un scénario tendu, des moments épiques, du bon vin et des rires flairant bon l'amitié.

Justin

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour a vous, joyeux lurons de la série des GBOH, dont je suis fan..., c' est Didier de
Bordeaux..
excellent comte rendu, j' adore...je regardes souvent vos travaux, en fait, on fait un peu la même chose, sauf que moi, je le fais avec mon adaptation en figurines, au 2. mm ou 1/72..., mais la passion m' a l' air aussi intense, bravo a vous...


Pour rappel, voici l' adresse de mon blog,
consacré a la série GBOH...en figurines...
http://spqr-figs.blogspot.com/

a plus
Didier

aTomm a dit…

Salut Didier!
Magnifique travail que voilà!! Bon il va vraiment falloir que je finisse de la peindre mon armée macédo en 1/72e, histoire de venir à Bordeaux avec :)

Anonyme a dit…

Ha... oui, avec Grand plaisir, Mr aTomm, tu seras le bienvenu sur Bordeaux, pourquoi pas en novembre, a l' occasion du salon "Stratejeux", que l' on fait chaque année....cela te laisse le temps de finir ta peinture peut être..., je peux te donner quelques indications pour le soclage, a moins que ton armée soit déjà prévue pour une règle particulière... je te donnerais mon mail, si tu veux, on pourra en faire plus...

a bientot

Didier

Justin a dit…

Salut Didier,

Merci de passer de temps à autre sur Dimicatio. Ca fait plaisir de se savoir lu, surtout par des passionnés et connaisseur comme toi. On a rajouté ton blog dans nos liens !

Félicitation pour ton travail, ça donne envie !

Justin

Anonyme a dit…

En tant que PYRRHUS, je dois dire que l'affaire fut très chaude, affronter une armée romaine reste bien compliqué, surtout que Justin la connait parfaitement et la mène de mieux en mieux.
Ausculum s'annonce terrible et passionnant
et merci à toi Justin de trouver le temps entre 2 mélées furieuses de faire ces CR.

Anonyme a dit…

Bonjour a vous deux, c' est Didier..

effectivement, les romains sont durs a battre, il n' y a pas logntemps au club, avec mon adaptation en figs 20 mm, on a fait une bataille Pyrrhus contre romains, et meme si dans mon adaptation, j' ai retouché certaines règles..., on retrouve tout a fait la puissance des LG...Pyrrhus ne savait pas par ou attaquer la "forteresse"...ha ha ha !!!

a plus

Didier

Bir-Hacheim a dit…

Il faudra un jour que je m'y remette à GBoH. Je me souviens d'un été où j'ai enfilé GBoH et ses extensions puis SPQR. J'ai lâché sur Cesar, trop de GBoH tue GBoH.

Merci pour ce CR.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous.
Tout d'abord, félicitations pour ce magnifique compte rendu.
Et, j'en arrive à ce qui motive ma présence ici, une recherche de "joueur SPQR" sur Google.
Voila, je suis un Bordelais (St Médard en Jalles en fait) joueur d'ASL mais, j'ai envie de m'aérer un peu et, les batailles de l'antiquité m'ayant toujours fascinées, je cherche un partenaire avec qui il serait possible de jouer à SPQR en direct ou via VASSAL...
Existe t-il un forum français rassemblant les joueurs de GBOH ?
Vous pouvez m'envoyer un mail à : grosbil2"chez"gmail.com

aTomm a dit…

Un petit mail envoyé à notre ami bordelais...