lundi 20 octobre 2014

Un wargamer à Essen...


... s'il est 100% wargamer, aura la juste impression de ne pas être à sa place tant ce pan du monde ludique y est ignoré. Heureusement dans mon cas, être bi-classé wargamer/joueur de plateau me permet de pouvoir apprécier le rendez-vous. On peut tout de même s'interroger sur la totale absence du hobby belliludistique lors d'un tel évènement. Les barrières entre les genres sont-elles si épaisses?

Pour ma première à cette grand-messe du jeu en Europe (voire dans le monde) j'ai donc pu profiter de 3 jours et demi de salon. Harassant certes mais tellement excitant et plaisant que cela passe très très vite.

Il ne faut pas croire, en règle général on ne passe pas aussi facilement
Première mission dès l'arrivée au salon jeudi matin à l'ouverture: le stand de Martin Wallace... on n'est pas arrivé les premiers! 30 bonnes minutes d'attente pour Mythotopia et Onward to Venus!
Moments complètement surréalistes: tous les midis les geeks de tous poils se retrouvent pour procéder à des ventes et des échanges préparés en ligne. A chacun son affiche avec pseudo et avatar BGG à bout de bras!
Seul stand de déstockeur 100% wargames sur tout le salon! Ca fait quand même du bien de parcourir ces étagères!

Voilà à quoi ressemble l'attente à l'une des entrées du salon, le dimanche, soit le jour le moins fréquenté du salon.
Et voilà à quoi ressemble le coffre du camion de six bretons en perdition. Je ne vous dis pas combien de rangées cache la première :)
Un peu de temps et je prépare un petit retour sur les jeux que j'ai rapporter de ces plus de trois jours à arpenter les centaines de stands du salon.

A bientôt donc,

Arnaud

 

3 commentaires:

Anonyme a dit…

rhaaaaa! les étagères de wargames ! tu aurais du en faire plusieurs de plus près, il semblerait que il y avait des pépites sur ces étagères.
Vous avez ramené combien de jeux ? toute cette foule n'est ce pas trop pour se balader dans les allées ? Merci pour les photos et tes impressions en tout cas
Domi

Frédéric Taton a dit…

Bah, côté wargame, il y a quand même le stand d'UGG, le stand ENCOUNTER (en face de celui d'UGG), mais très cher. Et puis quelques stands qui présentaient des VPG, ou quelques autres wargames improbables.
Mais c'est vrai que ce n'est pas le principal, loin s'en faut... :-)

Arnaud Moyon a dit…

Il y a bien quelques wargames dans les boutiques et soldeurs mais aucun éditeur de présent et c'est ce que je trouve finalement regrettable.
Pour ainsi dire tous les wargames en vente étaient ridiculement chers (de mémoire To the Last Man à 98€,, Combat Commander Europre à 79€...).

En tout cas si j'y retourne l'année prochaine je tâcherai de prendre le temps de regarder bien plus en détail ce fameux stand de wargames d'occasion, il y avait effectivement des perles!