lundi 30 décembre 2019

10 ans, 20 jeux




Plutôt que de jeter un regard sur une année seulement, je préfère aller plus loin et passer en revue ces jeux qui m'ont marqué pendant la décennie passée. Les années 2010 ont-elles été de belles années pour le joueur historique que j'essaie encore d'être ?

JULIUS CAESAR de Grant Dalgliesh et Justin Thompson (2010) chez Columbia Games.
J'ai du mal avec les wargames à bloc. Reste ce Julius qui squatte depuis déjà 10 ans mon top des jeux avec cette mécanique. Il m'en reste beaucoup à essayer mais comme je n'accroche que difficilement j'avoue un peu me contenter de celui-ci, vraiment abouti de mon point de vue.

SPHACTERIE 425 AV. JC de Frédéric Bey (2010) chez Vae Victis.
Excellente surprise, un jeu fun et dynamique (en plus d'être vraiment pourvu de pions magnifiques). Ca n'invente rien et recycle même pas mal le système "à la Miranda" mais une gageure en considération d'un thème et d'une situation des plus originales.

A FEW ACRES OF SNOW de Martin Wallace (2011) chez Treefrog Games.
Un jeu majeur pour ma part. Quand la mécanique du deckbuilding rencontre le jeu historique sur un plateau de jeu. Une perle rare, qui aura inspiré mais n'aura jamais été égalée. J'adore.

NO RETREAT! THE RUSSIAN FRONT de Carl Paradis (2011) chez GMT Games.
Pour moi un wargame assez inclassable : peu de pions pour un front immense, des parties longues malgré tout et un faux amis : souvent considéré comme un wargame "introductif", considération que je ne partage absolument pas tant les règles sont confuses et difficiles à prendre en main, qui plus est avec de très nombreux concepts originaux. Je trouve un excellent jeu, bien plus exigeant (et punitif) qu'il n'y parait.

FIGHTING FORMATIONS de Chad Jensen (2011) chez GMT Games.
Une sélection particulière car je n'ai pas vraiment accroché à ce jeu mais qui y figure pour deux raisons : son idée de base que je trouvais excellente, utiliser des dés aux nombres de faces variées selon les situations, et son auteur. Faire une sélection de la décennie sans Chad Jensen m'aurait paru injuste. La plus grande perte du monde ludique de la décennie.

WIR SIND DAS VOLK! de Richard Sivél et Peer Silvester (2014) chez Histogames.
Pas du tout un wargame mais un jeu très exigeant pour simuler une situation historique à travers des mécaniques de placements/gestion/optimisation qui m'avaient autant épatées que données mal à la tête ! Un jeu qui mérite vraiment le détour pour ceux qui accrochent à ce type de jeux à multimécaniques très très riche.


W1815 de Hannu Uusitalo (2015) chez U&P Games.
Un design frais et léger pour ce petit jeu qui arrive à transformer une simple mécanique de dés en jeu historique (on ne va pas dire simulation bien entendu). Une innovation qui aura ouvert la voix à d’autres jeux de ce type minimaliste et fun.

CHURCHILL de Mark Herman (2015) chez GMT Games.
Là on est sur du lourd. Je trouve le jeu visuellement atroce mais quel design brillant ! Un rare jeu exclusivement à trois, avec des mécaniques originales et un ensemble, un rendu et une tension en cours de partie tout à fait exceptionnels. Reste des durées de parties et un niveau de jeu un peu rédhibitoires pour pas mal de joueurs.


TRIUMPH & TRAGEDY de Craig Besinque (2015) chez GMT Games.
Un avis en deux teintes sur celui-ci mais je pense qu'il a bien sa place ici. J'ai adoré la partie préparatoire du conflit jusqu'au déclenchement de la guerre, original et très fun où chaque camp cherche à tirer à lui les bonnes faveurs des autres pays, tout en préparant son industrie et sa population au choc militaire à venir. La partie plus "wargame" est je trouve par contre plutôt convenue et sans surprise.

INVADERS FROM DIMENSION X! de Hermann Luttmann (2015) chez Tiny Batlle Publishing.
Que voilà un bel OBNI ! Un jeu solo totalement chaotique dans un univers sciencefictionnel classique (comprendre très pulp). Deux cartes et deux scénarii voient s'affronter les forces humaines contre les horribles envahisseurs de la dimension X. Souvent ennuyeux à cause d'IA souvent bancales ou lourdingues là les activations par jetons sont totalement chaotiques, c'est au joueur de réagir au mieux grâce au panel d'unités dont il dispose. Certainement mon wargame solo léger préféré.


Quartermaster Général 1914 & Victory or Death de Ian Brody chez PSC Games.
Un doublé de la même écurie la même année. Je n'avais vraiment pas aimé la version seconde guerre mondiale que j'avais trouvé farfelue et inintéressante. Bien m'aura pris d'essayer sa version première guerre mondiale qui ajoute des mécaniques qui obligent les joueurs à anticiper les tours suivants, pour un résultat bien plus juste et intéressant. J'ai également beaucoup aimé la version guerre du Péloponnèse qui propose de très larges ajustements de règles pour simuler avec beaucoup de justesse le rendu de ce conflit avec peu de règles.

RACE TO BERLIN de Krzysztof Dytczak (2015) chez Leonardo Games.
Un "warteau" comme je les aime: intéressant, original et graphiquement très sympa. Chaque joueur joue les deux camps sur les deux fronts différents, un en attaque (russe ou américain) et un en défense (allemand). J'aime beaucoup les unités cachées, le système de points d'activation, la gestion de la longueur des fronts. Un jeu injustement méconnu !

DAYS OF IRE : BUDAPEST 1956 de Katalin Nimmerfroh, Dávid Turczi et Mihály Vincze (2016) chez Cloud Island.
Voilà un excellent jeu de plateau qui propose de découvrir (parce qui connaissait vraiment ?) un conflit obscur dans nos contrées. Un jeu extrêmement riche qui propose trois modes de jeu, tous réussis et intéressants : coopératif, un contre tous (un joueur russe vs les insurgés) ou solo. Chaque mode se joue différemment du côté russe. Un mélange entre Twilight Struggle d'un côté et les jeux "à la pandémie" de l'autre. Une totale réussite.

FAR EAST WAR de Allen Wang (2016) chez Imjin Creative.
Un jeu totalement passé sous les radars, à tort selon moi. Un thème et un traitement original pour un wargame aux composants magnifiques. J'aime vraiment la mécanique d'activation par une roue d'actions qui déclenche des événements et le système de combat très original. Ce que Kickstarter permet vraiment : sans financement participatif ce jeu n'aurait pas existé.

13 DAYS : THE CUBAN MISSILE CRISIS DE Asger Harding Granerud et Daniel Skjold Pedersen (2016) chez Ultra PRO.
Autre petite pépite avec ce Twilight Struggle léger et rapide sur un thème rare. J'aime vraiment son format, sa durée de parties et sa profondeur de jeu.

 BLACK ORCHESTRA de Philip duBarry (2016) chez Game Salute.
Là on s'éloigne totalement du wargame avec ce jeu de plateau coopératif où les joueurs vont devoir unir leurs forces afin de trouver un moyen pour assassiner Hitler. Les mécanismes de jeu sont simples et efficaces mais je reste assez épaté de voir ce jeu sur ce thème et avec ce traitement graphique (magnifique au demeurant) avoir vu le jour. Un très bon jeu de plateau historique, très difficile à gagner.

THE EXPANSE : THE BOARDGAME de Geoff Engelstein (2017) chez WizKids.
Quand on est fan de la série et qu'en plus on lit au détour d'un blog qu'il s'agit du jeu multijoueur préféré de Mark Herman, on ne peut que se ruer dessus. Le fan de la série risque d'être déçu (production WizKids donc dégueulasse) par contre l'amateur de jeu à la Twilight Struggle, qui plus est à plusieurs lui ne le sera pas. Un excellent jeu. A noter que l'extension sortie ensuite apporte du mieux pour implémenter la série.

GKR : HEAVY HITTERS de Matt Hyra (2018) chez Weta Workshop.
Autre jeu de science-fiction mais autre trip. Je me suis dit que j'allais quand même mettre un jeu de figurines dans cette liste et ce ne pouvait pas en être un autre ! Produit par le firme d'effets spéciaux créée par Peter Jackson, ce jeu propose les plus beaux mécas pré-peints du monde ludique ! Le jeu est en plus très sympa : on peut customiser les trois armes de son Heavy Hitter en début de partie grâce à une mécanique de deckbuilding et les parties sont tactiques et funs. Mon plus gros craquage sur Kickstarter jusque là ! 

UNDAUNTED : NORMANDY de Trevor Benjamin et David Thompson (2019) chez Osprey Games.
Dernier jeu de cette (longue) liste de ce qui compose mon "best of" des années 2010. Peut-être le futur du wargame ? C'est léger (peut-être un peu trop par moment pour un wargamer), rapide, simple mais passionnant et hyper tendu. Comme les situations sont très tactiques les scénarii sont variés et font la place à l’héroïsme. J'ai été tout à fait bluffé par l'intégration d'une forme maitrisée de deckbuilding à un jeu d'affrontement pur. Cela me rappelle ma découverte de A Few Acres of Snow. Le jeu qui m'a enthousismé dernièrement.


Je dois forcément être passé à côté de tout un tas d'autres perles, faute de temps pour jouer suffisamment ces dernières années. Je vois quand même dans cette liste de quoi déjà passer de nombreuses heures de plaisir. Finalement une belle décennie, qui aura vu de nombreux titres essayer de renouveler le jeu d'histoire au sens large avec une direction prise vers des jeux plus rapides et nerveux que nos bons vieux wargames classiques. 

Je vous souhaite avec quelques heures d'avance une belle année 2020, en espérant vous retrouver ici de temps à autres... ou encore mieux, autour d'une table de jeu !

Arnaud

2 commentaires:

Berdzi a dit…

Bonne année Arnaud.
Merci pour cette rétrospective. Ca m'a fait plaisir de retrouver des jeux que j'avais croisés ces dernières années.
Et je note deux choses : primo, il me faut tester ce César et secundo, vivement mon premier test de Undaunted.

Dimicatio a dit…

Salut Berdzi
Merci et bonne année également !
Cesar est vraiment cool et Undaunted une vraie découverte (vivement la VF ;))