vendredi 18 mai 2012

Band of Brothers: Screaming Eagles, l'initiation


Sorti il y a peu chez Worthington Games ce Band of Brothers: Screaming Eagles vient donc s'ajouter aux nombreux jeux proposant cette échelle sur ce conflit, c'est-à-dire le tactique Seconde Guerre Mondiale. J'ai eu le droit à une petite partie d'initiation avec l'ami Olivier qui a eu la bonté de lire les règles pour moi et de m'apprendre les bases de ce jeu (c'était aussi pour lui sa partie d'initiation). Les règles sont plutôt courtes mais ne laissent semble-t-il que peu de place pour les exemples et les illustrations de jeu. Coup d'oeil sur le matériel également: les cartes recto-verso géomorphiques au look plutôt BD sont assez sympathiques je trouve et les pions, de grande taille, sont clairs et sobres, sans être transcendants. 

Nous nous préparons donc pour le premier scénario qui propose peu de pions, seulement d'infanterie, et une seule carte avec beaucoup de bocages. Ca fleure bon la Normandie! On a eu un peu de mal à saisir l'intérêt des pions Decoy mais pas grave, ça ne va pas nous empêcher de jouer! Voici donc la situation après deux activations du premier tour: le joueur américain doit faire passer 4 de ses 6 unités de l'autre côté de la carte, sachant que 3 sont déjà réduites!


L'apprentissage du jeu est simple et agréable. Le jeu a été bien pensé visuellement afin que les joueurs n'oublient pas d'utiliser la bonne valeur de moral selon le niveau de "Suppressed": pion jaune, valeur jaune, pion rouge, valeur rouge. Le cœur du jeu est donc basé sur l'activation (ou pas) des unités par des jets de moral réussis. En fait pour toute action que vous voulez qu'une unité fasse celle-ci doit réussir un test de moral: soit un test normal pour les actions dites basiques (tirer, bouger,etc.) soit un test avec malus pour les actions plus élaborées (tirs d'assaut par exemple). L'idée n'est pas mauvaise par contre on sent d'emblée qu'on va jeter des charrettes de dés pendant la partie!


La partie progresse et on s'aperçoit d'un concept primordial: à la fin d'un tour de jeu toutes les unités ennemies adjacentes testent leur moral pour savoir si elles déroutent ou non. Avec un niveau de Suppressed trop élevé vous avez même toutes les chances de voir votre unité tout simplement éliminée... ce qui arrivera à deux des américaines! Il y a donc à chaque tour un très grand risque de laisser des unités adjacentes. Je trouve l'idée un peu étonnante mais pas dénuée d'intérêt ludique. 


Autre partie pris étonnant: tant qu'une unité n'a pas été activée (et donc Used) elle ne peut pas faire de tir d'opportunité lorsqu'une unité ennemie devient adjacente. Assez étrange du coup de pouvoir contourner tranquillement une unité pas encore activée sans qu'elle puisse réagir (ce qui a permis à mon unité allemande en haut sur cette photo de contourner les troupes américaines). Encore une fois je trouve l'idée ludiquement  intéressante.

La partie se terminant j'ai l'impression que les concepts retenus pour la conception du jeu en font plus un jeu abstrait avec énormément d'aléatoire qu'une simulation historique. Je n'ai pas senti le souffle épique que certains autres jeux proposent à cette échelle et que je trouve, pour ma part, indispensable. Je trouve également le choix du dé à 10 faces assez risqué puisque déjà pendant notre courte partie nous avons vu pas mal de situations assez critiques, les résultats étant beaucoup plus durs à lisser, même s'ils sont nombreux. 

En conclusion, un jeu simple et facile à prendre en main mais qui ne correspond pas à mes goûts de joueur (ni à ceux de mon adversaire): trop de jets de dés (et à 10 faces!) qui gâchent le plaisir et quelques choix de conception qui me laissent perplexes. Ces choix seraient mieux passés à mon niveau avec un jeu purement abstrait (ou un autre thème). Au rayon "Wargames light tactiques 2e GM" je lui préfèrerais encore Conflict of Heroes dont je ne suis pourtant pas un grand fan, mais qui est plus cohérent et plus agréable à jouer.

Arnaud


4 commentaires:

Pace a dit…

Bonjour, je n'ai fait que le premier scénario en solo, mais jusqu'à ce que les ricains gagnent. Mon conseil: laissez une autre chance à ce jeu, le temps de comprendre les techniques gagnantes. Rectification sur le tir d'opportunité: le mouvement adjacent peut déclencher le Final opportunity fire de n'importe quelle unité, mais un mouvement à portée peut déclencher l'Opportunity Fire de toute unité non used! Et n'oublions pas l'utilisation des Command Point équivalent à ceux de CoH

Arnaud Moyon a dit…

Merci beaucoup pour ces précisions de règles que mon mentor a dû laisser passer :)
Ceci dit je ne pense pas que cela change fondamentalement les mécanismes du jeu peu à mon goût... En fait je ne lui trouve vraiment que peu d'intérêt sur son thème, par rapport à tout ce qui peut exister ailleurs.
Mais sûr que cela doit plaire à certains! :)

Anonyme a dit…

Dommage de donnée un avis sur une partie en ayant fait d'aussi grossiéere erreur de règle

Arnaud Moyon a dit…

Non. C'est précisément ce que c'est. Un avis. Cf mon commentaire passé. N'en déplaise.