mercredi 28 mai 2014

S'il ne devait en rester que dix


Comme je suis parti à parler des jeux que j'ai vendu ou que je souhaite vendre, allons jusqu'au bout en parlant justement de ceux qu'il n'est pas question de voir disparaitre des étagères. L'exercice est certes plutôt compliqué, surtout si on se fixe une limite afin d'être obligé de faire de vrais choix, quitte à écarter des titres que l'on adore quand même! Je me suis fixé une limite de dix jeux, ce qui me parait être tout à fait raisonnable pour cet exercice et suffisamment frustrant pour les raisons sus-évoquées. N'y voyez pas d'ordre de préférence dans celui présenté, pour moi tout ces jeux se valent pour des raisons souvent différentes.

Commençons donc avec la série Combat Commander. J'ai choisi la version pacifique parce qu'il fallait trancher et que je la trouve un poil supérieure à la version Europe. L'un des jeux qui divisent la communauté de wargamers tactiques seconde guerre mondiale. Pour ma part j'y trouve autant de plaisir de jeu et de fun que de réflexion et de tension. Il faut bien gérer et maitriser sa main afin que ses unités donnent le meilleur d'elles-mêmes sur la carte. J'aime beaucoup les objectifs cachés, les événements, l'imprévu, en clair, le chaos de la guerre. Un jeu parfois frustrant mais dont je ne refuse jamais une partie!

On reste seconde guerre mondiale avec ce qui est pour moi la quintessence du jeu en solitaire. Des règles très bien écrites malgré un niveau de complexité quand même assez élevé permettent de se pencher sur ce jeu sans appréhension. Pour moi l'exemple du jeu solo arrivant à ce degré de détails et de tension, grâce à un système unique et innovant, où chaque décision est importante. Même si je préfère largement les jeux non-solo celui-ci reste une exception totalement enthousiasmante.

Le grand classique tactique antique (tic tic)! On peut lui reprocher d'être à sens unique et d'être plus une simulation qu'un jeu mais cela reste pour moi l'un de ceux arrivant le plus brillamment à me faire ressentir ce que je ne pourrai jamais connaitre: le combat en phalange. Certains scenarii sont loin d'être aussi évidents à gagner pour les Macédoniens, comme la bataille de Gaugamèles qui est très équilibré et à haut risque pour Alexandre. Pour moi un grand bonheur à jouer, que ce soit d'un côté ou de l'autre, et toujours cette sensation de revivre une vraie épopée.


J'aurais bien entendu pu choisir un titre de la série GCACW mais ma préférence va à son ancêtre que je trouve tout simplement plus à mon goût. Les règles sont pour moi un exemple absolu, le must. L'échelle, un peu plus haute que celle de la GCACW, permet d'avoir moins de pions à gérer que dans la série, ce qui est pour moi important en terme de jouabilité. La situation historique est tout à fait passionnante, le système notamment de mouvement permet une incertitude de chaque instant tout à fait captivante. Pour faire court l'un de mes wargames préférés!

Tout premier wargame card driven pour moi (en même temps en 1996 il n'y en avait pas beaucoup plus!). Ce que j'adore avec ce jeu c'est qu'après presque 20 ans il reste toujours aussi intéressant. Bien que largement décrié j'aime beaucoup le système de combat avec les cartes qui réussit à ajouter une bonne tension sans être ni compliqué ni trop chronophage. Et il reste bien entendu les évènements traités dans ce jeu, majeurs pour qui s'intéresse à l'antiquité. Je ne me rends pas compte de l'intérêt porté aujourd'hui à ce désormais vénérable mais de mon côté il est resté absolument intact.

Peut-être pas considéré comme un acte wargamistique majeur mais ce Storm Over Stalingrad reste mon "jeu à zones" préféré. Pas mal d'atouts pour moi: une situation historique très tendue, un matériel de qualité, un système de jeu éprouvé, et épuré pour l'occasion, l'ajout de cartes d'actions qui apportent leurs doses d'incertitudes, et par là-même de fun, et une durée de jeu très raisonnable. Un wargame léger qui a toujours su tenir ses promesses grâce à des parties toujours tendues et réjouissantes.

Une découverte plutôt récente pour moi mais comme je ne me précipite pas sur les jeux à blocs c'est bien normal. De ceux que j'ai pu jouer, Hellenes reste celui qui retranscrit le mieux cette "guerre" du Péloponnèse. Véritable casse-tête à simuler puisque ce conflit n'a vu que très peu de véritables batailles, ce jeu réussit là ou bien d'autres ont échoué! On voit immédiatement les différences structurelles des deux camps et les objectifs particuliers à chacun qui en découlent. Pour une fois je trouve le système des blocs pleinement adapté à son sujet, un régal!


Mon wargame multi-joueurs préféré. On retrouve les mécaniques dites classiques des jeux "Card Driven" donc si on y est habitué les règles n'ont rien de compliquées. En plus du thème, à mon goût, ce qui me fait aimer ce jeu: c'est un vrai wargame, on fait la guerre et des conquêtes, ce qui est plutôt rare finalement dans les multi de ce type et surtout j'adore par dessus tout que chaque nation ait à la fois des objectifs vraiment différents et son propre paquet de cartes (pas de choix entre OP et évènements d'un autre joueur comme dans beaucoup de jeux de ce type, on utilise simplement ses ressources). A mon sens bien supérieur à Successors sur le même format/période.

Un peu de médiéval avec la série Au Fil de l’Épée. Un système que j'apprécie vraiment beaucoup, un beau compromis entre détail historique et jouabilité. Depuis 15 ans que la système existe celui-ci s'est affiné et est aujourd'hui à mon sens tout à fait abouti. Le vrai challenge étant souvent d'utiliser au mieux des unités toutes très différentes et notamment de savoir maitriser les charges impétueuses de ces satanés chevaliers qui n'en font rapidement qu'à leur tête! Plus de 30 batailles sur une période de 400 ans ça laisse un beau choix, en plus depuis que la série sort autrement qu'en magazine et donc avec des pions prédécoupés, le plaisir est total.



Pour changer, partons au XVIIIe siècle. La guerre d'indépendance américaine est très probablement l'un des seuls conflits attirant mon attention sur cette période. Le système de jeu de la série des Battles of the American Revolution de GMT Games correspond là aussi bien à mes goûts. Sur les trois boites que j'ai joué jusqu'ici, Saratoga, Monmouth et Germantown, seule la première m'a réellement convaincu car même si le système reste très bon, les conditions de victoire et de jeu ne m'ont parues satisfaisantes que pour Saratoga. Du coup j'ai déjà du jouer une petite dizaine de fois cette bataille que je trouve vraiment excellente.

Voilà donc pour ce petit top 10, susceptible de changer à tout moment, au gré des découvertes et des parties. En plus voici quelques jeux qui auraient pu apparaitre dans cette liste car pour moi très bons mais qui restent juste un peu en dessous de ceux sélectionnés: Julius Caesar de Columbia Games, Maria de Histogame (peut-être plus un jeu de plateau... quoique; mais surtout une mécanique unique et raffinée!), France'40, Red Winter ou No Retreat! The Russian Front de GMT Games, Tannenberg 1914 de MMP ou encore A Few Acres of Snow de Treefrog Games qui lui est réellement un jeu de plateau tout en réussissant à nous plonger dans l'histoire mieux que certains wargames. D'autres encore pourraient y figurer également un jour, quand j'aurai enfin eu l'occasion d'y jouer. Je pense notamment à The Korean War de Victory Games.

Ce ne sont finalement pas les bons jeux qui manquent... mais le temps (ou les adversaires) pour les jouer plus souvent! Voilà, vous savez tout!

Arnaud


4 commentaires:

Drago a dit…

J'en partage deux; c'est déjà pas mal.

Philippe a dit…

Et moi 3 : les numéros 1, 3 et 5.

Gael Kerhouant a dit…

Pour ma part a force d'entendre parler de CC je viens de craquer devant la réédition de CC Europe. J'ai commandé CC Mediterranean tant qu'à faire..si j'accroche les BP vont suivre!! La découverte Lundi en attendant le mois prochain si tout va bien Breakout Normandy et D D'Ay at Omaha...( pas bon les vacances en Normandie ça oriente les achats!!)

Arnaud Moyon a dit…

Que de bons choix! :)
Bon BKN j'ai moins accroché mais il a ses fans purs et durs!