mercredi 14 mai 2014

Vendre ou ne pas vendre


Avant de m'attaquer à ma liste de jeux que je refuserai je pense toujours de me séparer (ou tout du moins dont l'idée me répugne), je vais continuer un petit tour d'horizon des jeux qui eux attendent d'être vendus. Il y a en effet dans le lot des titres que je trouve néanmoins bons ou tout simplement que je n'arrive pas à jouer, pour diverses raisons. Erreur ou pas, l'avenir le dira.

On commence directement avec un jeu que j'aime pourtant bien... enfin c'était le cas la dernière fois que j'y ai joué il y a environ 20 ans. Comme je ne n'ai pas eu l'occasion d'y rejouer depuis j'en conclus qu'il ne reprendra pas le chemin de la table avant au moins autant de temps donc mieux vaut qu’il trouve un nouvel acquéreur, plus passionné que l'actuel.

LE thème. Un jeu magnifique (pions et carte). Mais des règles bien lourdes et des durées de parties qui me confortent dans l'idée que ce jeu est de la trempe de la série Ancient World par exemple, que j'ai abandonné avant même de l'adopter. Dommage, comme j'aurais aimé l'adorer ce lui-là!

 

L'un de mes tous premiers wargames.
J'y ai joué avec grand plaisir à l'époque mais là aussi je ne connais personne pour y jouer aujourd'hui. Même si c'est avec un brin de nostalgie, je cherche aussi à le vendre (mais de là à réussir à le vendre justement...)




Je vous fais deux GBoH pour le prix d'un (non je blague!).
Même syndrome qu'avec le Caesar: The Civil Wars déjà vendu, un système que je pratique trop peu et dont je possède encore (mais garde) Great Battles of Alexander, SPQR et Chandagrupta. Si j'arrive à vendre ceux-là je me fendrai bien en plus d'un Hoplite qui m'attire bien plus, même si je n'y jouerai finalement peut-être pas plus que ça.

Ça c'est un vrai dilemme! Une des couvertures qui m'a donné envie de pratiquer le wargame, une carte  que je trouve toujours magnifique mais un jeu que je n'ai pour ainsi dire pas pratiquer, faute de joueurs mais également car les mécanismes en sont bien datés. Étant tout autant sensible à l'historicité d'un jeu qu'à sa "ludicité", j'avoue que mes quelques tentatives de parties m'ont quelque peu refroidi. Il faut aimer le lourd, le détail et les points de règles dans tous les sens (ça me fait un peu penser à du ASL tout ça!). Loin d'être un mauvais jeu; mais un peu éloigné de mes exigences, il faut malheureusement me l'avouer.

 

Loin de moi l'idée comme certains de faire dans le "Berg bashing" (surtout que oui, j'aime pas mal de ses jeux) mais il faut tout simplement avouer que la lecture des règles est une gageure et y jouer particulièrement pénible. Pourtant l'un des rares jeux sur la période à cette échelle...

Encore lui! Deux jeux de Berg sur le même conflit. A gauche un jeu qui ne m'a pas scotché plus que ça bien que finalement agréable. Juste pas plus enthousiasmé que ça pour vouloir y retourner. A droite une erreur de casting: trop gros, trop grand, trop lourd. Évidemment tout est relatif au temps que l'on a de disponible pour jouer et aussi à une certaine humeur du moment.

Certainement l'un des jeux de siège les plus poussés. La partie navale du jeu est tout simplement unique avec ses grands hexagones où placer ses trirèmes et qui arrive à modéliser les différentes tactiques de combat maritime de l'époque. La partie terrestre est elle plus classique, pour un joueur de GBoH s'entend. Un bon jeu certes mais il faut être passionné comme devait l'être son auteur pour enchainer la campagne (le siège complet) en restant concentré. Je ne m'en sépare vraiment que parce que c'est l'humeur du moment de ne garder que ce que je sais rejouer un jour!

Plutôt un jeu de plateau mais il s'agit tout de même de l'une des toutes dernières productions de feu Avalon Hill. Le pire concernant celui-ci c'est que je le trouve vraiment excellent mais là encore je n'y joue jamais. Je préfère donc encore qu'il soit dans la ludo de quelqu'un qui le jouera et non à prendre la poussière depuis sa sortie dans mes étagères (c'est une forme de respect pour le jeu en somme). Mon civ-like préféré quoiqu'il en soit. 


Voilà donc ce petit tour dans me liste de ventes (il y en a d'autres mais bon). Avouons qu'à part pour les jeux qui nous déclenchent des allergies il est toujours compliqué de sauter le pas, même pour des titres qu'on sait ne jamais rejouer. La revente reste une lutte contre la collectionite et les sentiments.
Petite précision sur AH: pour moi Avalon Hill c'est ça pas ça

Arnaud

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Promis Arnaud : un jour on jouera à Alexander at Tyre (je le possède) :-)

laurent closier

Anonyme a dit…

Heu, il y en a un qui m'intéresse... Comment je fais ?

Arnaud Moyon a dit…

Au plus simple:
http://www.strategikon.info/phpBB3/viewtopic.php?f=21&t=17028
:)