vendredi 2 août 2013

L'été, ça joue


Déjà quatre semaines sans un mot dans Dimicatio. Il faut dire que la période estivale est rarement la plus propice pour jouer. Pourtant voilà donc trois parties récentes et toutes réjouissantes. Reportage.

On commence vendredi dernier avec une partie de Saratoga, premier volet de la série Battles of the American Revolution de GMT Games. Quatrième partie complète pour moi et deuxième en tant qu'Américain. Comme d'habitude le jeu est fluide et se déroule sans aucune problème. Une partie très tendue avec une défense américaine bien en avant sur Freeman's Farm qui nécessite un recul attentif pour retenir les Anglais sans subir de grosses pertes. Ces derniers auront choisi une attaque concentrée sur cette même ferme d'où une belle densité d'unités dans peu d'espaces. 
Tout cela se terminera avec plusieurs pertes anglaises (dont un leader) contre aucune du côté américain et un terrain solidement défendu. Une victoire américaine donc mais avec peu de points (5,5 contre 3).
Il s'agit vraiment d'une série que j'adore, des règles simples, des parties fluides et d'une durée correctes pour une bonne soirée. Ce sera dur de m'en lasser!

Après les premiers mouvements russes.
On continue mercredi soir avec un jeu dont le sujet me laisse de glace (au moins c'est thématique). Les retours étant tellement bons et la carte si attrayante que je n'ai finalement pas hésité longtemps à la proposition de m'y faire initier. Nous voilà donc partis en Finlande en ce glacial mois de décembre 1939 pour une première partie de Red Winter. Il m'incombe le rôle de l'autochtone face à l'invasion russe.
Un pont important à tenir mais dur à garder longtemps
Malgré un livret assez copieux (une bonne vingtaine de pages) le jeu est finalement beaucoup plus simple qu'il n'y parait. Les principaux mécanismes à intégrer sont les différences entre combat et assaut, les tirs à distance directs et indirects, en soutien ou non et les quelques règles de nuit. Pour le reste c'est du plutôt classique. La carte est très simple car à part les hexagones de lacs gelés où il ne vaut mieux pas s'attarder tout le reste est traité de la même façon pour le combat.
Les Russes et leurs feux de camps pendant la nuit
Qui dit règles très bien rédigées et compréhensibles dit souvent jeu avec un plaisir assez immédiat. Et c'est bien le cas. On est très vite entièrement absorbé par la situation sur le terrain. Là je découvre donc qu'il s'agit d'un jeu correspondant énormément à mes goûts: les règles donc mais aussi tout un système basé sur le mouvement, l'utilisation du terrain et des camps assez asymétriques.
Nous n'avons pu jouer que le premier jour du scénario mais on sent bien un très gros potentiel ludique derrière cette belle recherche historique qu'est finalement également ce jeu. Une mention spéciale donc pour cette découverte qui, hormis son sujet, à tout pour me plaire.



Dernière partie en date hier soir avec un scénario de Combat Commander: Europe issu du tout récent cinquième battle pack Fall of the West. Nous avons joué le scénario opposant Allemands et Français où chaque camp peut basculer en attaque, en défense ou en reconnaissance à chaque Time. Une partie où l'on s'aperçoit que finalement le Français n'est pas aussi démuni que ça, surtout avec trois très bons chefs et de bonnes armes. Comme souvent avec CC:E beaucoup de fun, de coups de feu et de corps à corps, on a adoré. Prochaine étape: les nouvelles règles introduisant les blindés!


Un beau milieu d'été que tout ça!

Bonnes vacances aux concernés!

Arnaud

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut les gars de Dimicatio, ça
va bien ???

Avez vous vu, sur Strategikon, entre autre, la sortie prochaine
de "hoplite", le nouvel opus de la série des GBOH, sympa, non ...???

Pour mon adaptation avec figurines, je l'attendais depuis un moment, celui ci...

a plus, et bonnes vacances...

Didier, spqr-figs

Arnaud Moyon a dit…

Salut Didier!
Oui oui il est dans le panier celui-là! J'en parlerai ici si j'ai un peu de temps :)